• gbaptiste-avocat

Doit-on souscrire une extension de garantie ?


Entrée en vigueur le 18 mars 2016, l’extension à 2 ans pour les objets neufs (au lieu de 6 mois) de la durée de présomption d'antériorité à la vente du défaut de conformité, désormais plus favorable au consommateur, pose la question de l’intérêt des extensions de garantie.

Contrairement à la garantie commerciale, la garantie légale de conformité est obligatoire. Lors d’une vente, le professionnel a l’obligation d’informer le consommateur de l’existence et des modalités d’application de la garantie légale.

Si un défaut grave survient plus tardivement sur un produit, l'acquéreur dispose de 2 années à compter de la découverte de ce défaut pour faire jouer la garantie des vices cachés.

Vous aurez également souvent un second niveau de garantie (garantie du constructeur / fabriquant et/ou du vendeur). Ces garanties commerciales sont inclues dans le prix et sont variables dans leur durée et leur contenu.

Mais le vendeur aura à cœur de vous proposer un troisième niveau de garantie qui, lui, sera facturé en plus de votre achat et sur lequel il percevra le plus souvent une commission. Il s’agit des extensions de garantie. Une telle extension de garantie représente un coût certain et n’aura d’intérêt que si elle vous apporte un plus par rapport aux garanties légales et à la garantie du constructeur/fabriquant/vendeur. Il faut rester vigilent.

#extensionsdegarantie

Posts récents

Voir tout